Les Cordées à la découverte de la culture arabe
Visite à l’Institut du Monde Arabe
Article mis en ligne le 5 avril 2019
dernière modification le 8 avril 2019

par DEBATTY ORIANNE

Jeudi 4 avril, les élèves de la Cordée de la Réussite ont rejoint leurs tuteurs à l’IMA, l’Institut du Monde Arabe, à Paris, pour une visite guidée.
La guide a commencé par nous rappeler ce que l’on appelle le monde arabe : ce sont tous les pays qui ont comme langue officielle l’arabe, qui s’est diffusée à partir de 630 depuis l’Arabie vers des pays où il y avait des langues différentes comme les langues berbères.

Les échanges commerciaux sont un autre lien fort entre tous ces pays, qui commerçaient par la terre, avec les caravanes de dromadaires, ou par la mer, notamment vers l’Inde.

Sac et selle pour un dromadaire
L’Arabie est au carrefour des trois grandes religions monothéistes : christianisme, judaïsme et islam. Toutes les trois ont leur texte sacré :

La Bible, ici en version bilingue

La Torah

Le Coran
Il y a de très nombreux liens entre ces trois religions et aussi des différences.
Toutes les trois se sont posé la question de la représentation de Dieu. Judaïsme et Islam se sont prononcés contre, personne n’ayant vu Dieu et ne pouvant représenter sa perfection. Elles ont préféré le représenter comme une lumière qui éclaire les croyants, ou avec l’inscription de son nom :

Le christianisme a choisi de le représenter comme preuve de son existence. Il représente surtout Jésus :

La guide nous a raconté l’histoire d’Abraham / Ibrahim, qui est la même au départ chez les chrétiens et les musulmans : Dieu met à l’épreuve Abraham en lui demandant de sacrifier son fils qu’il remplace par un bélier. Les deux religions différent sur le choix du fils, Abraham ayant eu des enfants avec deux femmes et les chrétiens étant contre le mariage multiple. Cette histoire est très importante encore pour les musulmans qui célèbrent leur fidélité à Dieu lors de la fête de l’Aïd el Kebir.
Nous avons aussi vu comment l’Arabie, riche et puissante, avait développé les sciences, particulièrement les maths qui sont à la base de tout. Une école et des bibliothèques avaient été ouvertes à Bagdad pour former des savants. Ces savants arabes ont repris aux indiens les chiffres de 1 à 9 et ont inventé le 0, ce qui a permis de développer l’algèbre. Ils ont développé la médecine et aussi l’astronomie, qui permettait de savoir où l’on se trouvait par rapport à La Mecque et quelle heure il était, pour la prière, tout autant que de naviguer grâce à l’astrolabe.

Nous avons fini la visite avec un passage par les costumes traditionnels et le hammam, puis un tour sur le toit terrasse et sa vue panoramique sur Paris.

Les tuteurs vont maintenant être en stage et nous les reverrons en juin.